Photo : Paul Evrard
Dernière actualité.

Culture hispanique, France du sud, descendante du poète Frederico Garcia Lorca, enfance baignée dans l’art, la scène attendait Paloma Pradal et inversement. Fille d’une mère gitane Mona Arenas et d’un père espagnol Vicente Pradal. Son enfance c’est la danse (Flamenca depuis ses quatre ans), le soleil de Toulouse sur ses joues et sûrement les notes de musique se baladant au foyer.

Paloma Pradal est une habituée des collaborations : Taiwan MC, I.N.C.H, Melan, Baja Frequencia, La Gale, Lautrec, Jean Marc Padovani, Al’Tarba .. également avec son père (dans le récital Vendrà de noche & El Divan del Tamarit) et pour le récital de son frère pianiste Rafael Pradal.

Auteure de deux albums : Herencia (2010 trio familial) et Rabia (2018 solo). Rabia est un album puzzle avec différents types de morceaux. Le projet sort à ses vingt-cinq ans et la Toulousaine n’a pas fini d’opérer des croisements artistiques.

Sur scène, c’est Sébastien Giniaux qui l’accompagne (concert à Rennes en novembre 2019).

Morceau sorti en 1995.

” Catalina ” a fait beaucoup de bruit depuis sa sortie !! La collaboration avec Taiwan Mc a eu le droit a beaucoup de remix.

De plus, les concerts à travers toute la France sont nombreux, en plus de l’étranger : Lettonie et Congo. Soulignant le fait que la chanteuse arrive très bien à jongler entre la mélancolie et la joie tant en concert qu’en studio. Pour cette raison là, un concert en sa compagnie est à 100% richissime. En conclusion, vous pouvez trouver de nouvelles dates de concert sur son Facebook.

Il m’était logique de finir l’article avec la collaboration familiale du morceau live ” Príncipe en Sevilla ”.

La famille Pradal

Facebook : http://g-linkly.com/eMpEf

Instagram : http://g-linkly.com/oRiM7

Deezer : http://g-linkly.com/mzn1G

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici